EspaceImprimerEspaceAgrandirRéduireEspace
Accueil > Présentation des dispositifs d'aide > Vous avez été victime d'un refus de soins ?

Vous avez été victime d'un refus de soins ?

Vous avez été victime d’un refus de soins en raison de votre qualité de bénéficiaire de la CMU-C, de l’ACS ou de l’AME.

Vous êtes bénéficiaire de la CMU-C

Dans le cadre d’un parcours de soins coordonnés un professionnel de santé :

  • a refusé de vous accorder un rendez-vous parce-que vous bénéficiez de la CMU-C
  • a exigé que vous fassiez l'avance des frais, alors que vous lui avez présenté votre carte vitale à jour et/ou votre attestation de droit à la CMU-C
  • a pratiqué un dépassements d'honoraires non justifié (c’est-à-dire en l’absence d’exigences particulières de votre part comme une demande de soins non pris en charge par l’assurance maladie, un rendez-vous en dehors des horaires habituels du cabinet, une demande de visite à domicile non justifiée…)

Vous êtes bénéficiaire de l’ACS

Dans le cadre d’un parcours de soins coordonnés, un médecin généraliste ou un médecin spécialiste :

  • a refusé de vous accorder un rendez-vous parce-que vous bénéficiez de l’ACS
  • a refusé de vous accorder  la dispense d'avance des frais sur la partie prise en charge par l'assurance maladie, alors que vous lui avez présenté votre carte vitale à jour et votre attestation de droit au tiers-payant
  • a pratiqué un dépassement d’honoraires non justifié (c’est-à-dire en l’absence d’exigences particulières de votre part : soins non pris en charge par l’assurance maladie, rendez-vous en dehors des horaires habituels du cabinet, visite à domicile non justifiée…)

Vous êtes bénéficiaire de l’AME

Un professionnel de santé :

  • a refusé de vous accorder un rendez-vous parce-que vous bénéficiez de l’AME
  • a exigé que vous fassiez l’avance des frais (de la part remboursable), alors que vous lui avez présenté votre carte d’admission à l’AME

Le signalement des refus de soins

Le refus de soins peut faire l’objet d’un signalement auprès :

Le Fonds CMU peut aussi vous guider dans vos démarches.

Le CISS propose sur son site internet, des modèles de lettres de signalement, pour accéder au site du CISS, cliquez ici

Article L.1110-3 du code la santé publique

 

 

Photo2