Un bénéficiaire de la CMU-C peut-il souscrire à une surcomplémentaire ?

Il n'est pas interdit à un bénéficiaire de la CMU complémentaire de souscrire à surcomplémentaire.

Cependant, il n’est pas certain que ce choix soit opportun. En effet, la CMU complémentaire est une complémentaire santé de bon niveau car elle prend en charge la part complémentaire de tous les soins remboursables, elle dispense son bénéficiaire de l’avance des frais, du paiement de la participation forfaitaire de 1€, des franchises médicales, elle prend en charge le forfait journalier en cas d’hospitalisation et garantit une prise en charge à 100% les médecins ayant l’interdiction de pratiquer des dépassements d’honoraires . De plus, elle prend en charge une paire de lunettes par an, les frais dentaires, les prothèses, l'orthodontie, les dispositifs médicaux dans des limites tarifaires qui s’imposent aux professionnels de santé.

Néanmoins, un bénéficiaire peut faire le choix d'adhérer à une surcomplémentaire afin que les prestations non remboursables soient prises en charge.

Photo2